Livre d’Heures des Retables


Ce codex, connu également comme te Bréviaire de Fernandez de Cordoue, est un magnifique exemplaire de livre d’heures selon l’usage romain.

Les livres d’heures et les bréviaires, en général, éveillèrent les soupçons à tel point qu’ils finirent par être interdits par l’Inquisition.

Cet exemplaire constitue un cas paradigmatique: le codex, appartenant à ce moment-là à une dame appelée Teresa, fut soumis à la censure et de ce fait, expurgé, précisément dans une des prières mariales Les plus populaires, le texte rayé est un document historique qui témoigne des dangers inhérents au dogmatisme et à l’intolérance.

Cette preuve testimoniale justifierait à elle-seule son édition, mais ce volume est en outre une véritable ouvre d’art. Il est élaboré en papier vélin extrêmement fin avec des pigments très raffinés, une excellente technique artisanale et une décoration et des illustrations exquises.

De par sa facture, te manuscrit est un exemple très net du meilleur style international du XVe siècle.

L’originalité des miniatures sous forme de retables caractérise ce Livre d’heures qui contient des centaines de motifs ornementaux sur ses pages de texte, tels que papillons, oiseaux, dragons, putti, etc.; sa reliure actuelle en peau repoussée sur ais de bois avec des incrustations d’or et de cobalt est également magnifique.

Original (XVe siècle) conservé à La Bibliothèque nationale, Vit. 25-3

Format de l’œuvre: 230 x 160 mm 

400 feuillets, 45 miniatures à pleine page

Plus de 500 motifs ornementaux, distribués dans tout le codex

Papier spécial en parchemin traité et vieilli

Plié et cousu à l’ancienne avec du fil végétal

Reliure en peau repoussée sur ais de bois, avec des incrustations d’or et de cobalt

Volume d’étude historique, artistique et paléographique

Présenté dans un élégant coffret

Tirage unique de 550 exemplaires, numérotés et authentifiés par acte notarié