Notitia Dignitatum


Ce magnifique codex contient, parmi d’autres traités, douze au total, un texte exceptionnel et tout particulièrement intéressant car il transmet la structure organisationnelle de l’empire romain. En effet il mentionne de façon hiérarchisée toutes les charges assignées pour mener à bien l’action de gouvernement au nom de l’empereur, en tant que représentant de l’autorité.

C’est ce que signifie l’expression abrégée Notitia Dignitatum.

Il s’agissait d’une planification parfaitement conçue afin de conserver le pouvoir militaire et politique sur des territoires géographiques aussi étendus que divers, puisque leurs limites allaient de l’Hispanie d’un côté et au bassin oriental de la Méditerranée de l’autre. Ce modèle donna d’excellents résultats comme instrument de pouvoir au service d’une cause.

C’est la raison pour laquelle cette œuvre suscita autant d’intérêt à différents moments de l’histoire d’Occident.

La recette appliquée avait été valable et efficace jusqu’au crépuscule du monde latin (Ve siècle), ainsi quand Charlemagne voulut reconstruire un nouvel empire chrétien, ce texte récupéra toute sa vigueur, d’où sa copie et sa transmission (IXe siècle).

Il y fut aussi ajouté d’autres écrits de diverse provenance pour élaborer une œuvre rassemblant les connaissances, les techniques et les procédures utiles à l’exercice du pouvoir. Le résultat de cette opération fut un recueil manuscrit de morceaux choisis qui regroupait ces savoirs. La personne ou les personnes qui conçurent ce projet eurent à leur disposition des exemplaires antiques tardifs bellement illustrés.

C’est ainsi que le texte fut copié et les images reproduites avec une grande pureté. Grâce à ces intermédiaires, un témoignage inestimable put être conservé transmettant, d’une part, une conception politique pragmatique fondée sur la rationalité et, d’autre part, une reconstruction virtuelle de ces mêmes idées en langage visuel. Il s’agit d’un livre d’images richissime, chargé de valeurs symboliques et propagandistes.

Il était donc logique que ce legs culturel fut actualisé par les humanistes italiens au XVe siècle, moment de réalisation de l’exemplaire que nous vous offrons aujourd’hui dans une reproduction en fac-similé très soignée.

Toutes les fois où l’on voulut créer une structure politique supranationale en Europe, on se tourna vers ces textes fertiles, fruit d’une expérience séculaire, et qui connectent avec nos racines classiques les plus profondes. Aujourd’hui, comme hier, l’idée d’une Europe unie et proche du bassin méditerranéen oriental est un objectif politique à longue portée et très difficile à atteindre.

Codex du XVe siècle

Conservé à la Bibliothèque national de Madrid, Res.36

Format de l’œuvre : 208 x 288 mm 

336 feuillets

Plus d’une centaine d’enluminures

Initiales richement décorées

Écriture humanistique ronde italienne

Papier spécial en parchemin vieilli

Broché, plié et cousu main

Reliure en peau sur ais de bois avec agrafes

Volume d’étude comprenant analyse codicologique, paléographique et artistique

Fac-similé et volume d’étude présentés dans un élégant coffret

Tirage unique de 995 exemplaires, numérotés et certifiés par acte notarié