Plane de Tolède de José Arroyo Palomeque, 1720 (Pré-édition)


Une des représentations urbaines les plus anciennes et exactes des rues de Tolède vue du sud, avec ses bâtiments et ses monuments. Peint vers 1720 par ce maître d’œuvre, ce plan énumère les éléments les plus emblématiques de la Cité impériale : les églises, les couvents, les hôpitaux ou les ponts, la Casa de Comedias, l’appareil de Juanelo, le bûcher de la Vega, où l’on brûlait ceux qui était condamnés par l’Inquisition, mais aussi le clavicote, une sorte de cage où l’on exposait les corps sans vie récupérés par la confrérie de la Santa Caridad.

Il est décoré de façon presque naïve avec tout un répertoire éclectique d’anges, d’indigènes, de lions, d’emblèmes et de blasons qui évoquent Tolède et qui exaltent son image en tant qu’ancienne Urbs Regia et Siège du primat des Espagnes.

Il appartenait probablement à la collection Bourbon-Lorenzana ou à certains des couvents expropriés au XIXe siècle. Il est actuellement conservé à la Bibliothèque de Castille-La Manche.

Original conservé à la Bibliothèque de Castille-La Manche

Format de l’œuvre :       62 x 53,5 cm

Tirage unique à 995 exemplaires, numérotés et certifiés par acte notarié.