Breviculum Seu Electorium Parvum

Raymond Lulle
Bien qu'il soit considéré comme le premier grand écrivain en langue catalane, dans l'histoire de la science, le nom de Raymond Lulle (1232-1316) est encore aujourd'hui associé à l'image d'un « philosophe barbu » et d'un « médecin illuminé » ésotérique et énigmatique qui consacra toute sa vie à essayer de convertir les musulmans au christianisme. Son influence sur la pensée scientifique ultérieure fut beaucoup plus importante qu'il n'y paraît de prime abord. En ce sens, un premier fait est déjà très significatif : en 1310/11, l'université de Paris accepta que Raymond Lulle enseigne publiquement à la faculté des arts, ce qui était alors vraiment surprenant s'agissant d'un laïque qui n'avait pas le diplôme de professeur. Parmi ses premiers disciples, se distingue un personnage intéressant : Thomas Le Myésier, chanoine d'Arras et médecin à la cour de la comtesse Mahaut d'Artois, mère de la reine consort. On lui doit, entre autres, la réalisation d'un codex manuscrit, magnifique et admirable, conservé depuis 1807 à la Bibliothèque de l'État de Baden à Karlsruhe.

Magnífico códice admirado por su factura pero, sobre todo, porque quería ser y puede ser, aún hoy, un compendio y resumen del pensamiento luliano. Efectivamente, el Breviculum es una compilación esquemática de escritos lulianos con doce antepuestas espaciosas miniaturas, que ocupan cada una de ellas la entera página del códice y en las que de una manera concisa y clara se dibuja la vida y se plasma en figuras y esquemas la doctrina del pensador mallorquín. Se trata de un singular documento del primer lulismo creado y establecido por Le Myésier en Francia. El aplicado discípulo quería comunicar así la verdadera dimensión y valor intelectual del magisterio de Ramon Llull. Por su origen y calidad artística este lujoso manuscrito, en fino y costoso pergamino, es además, uno de los más valiosos testimonios de la pintura francesa en el primer cuarto del siglo XIV.

L'auteur et son œuvre
Thomas Le Myésier commanda le codex dans l'intention de faire connaître la pensée lullienne à la cour royale française.

Une longue vie dans une courte bande dessinée
Il est à noter que ces miniatures ne décrivent pas ici les scènes légendaires d'une hagiographie, mais des événements de la vie d'un personnage contemporain, en envisageant ainsi la création d'une œuvre dont la forme et le contenu dépassent l'époque où elle fut conçue et réalisée.

Lulle, en tant que libérateur de la vérité
L'axe et le noyau du cycle pictural ne sont pas les illustrations, mais les miniatures allégoriques, dans lesquelles le système philosophique lullien est exposé d'une manière tout à fait unique.

L'enlumineur : un peintre de la cour de Mahaut ?
Il serait risqué et totalement déplacé d’essayer de donner un nom spécifique à l’auteur de cette série iconographique, mais il faut cependant souligner que l’enluminure de manuscrits n’était pas nécessairement une spécialisation excluant toute autre occupation artistique.

Original du XIVe siècle conservé à la bibliothèque de l'État de Baden à Karlsruhe.

Codex St. Peter parch. 92.

Format de l'œuvre: 345 x 280 mm.

90 pages avec 12 miniatures en pleine page.

Papier spécial en parchemin vieilli.

Collationné, plié et cousu main.

Reliure en cuir à bord.

Volume d’étude historique, artistique et paléographique.

Présenté dans un coffret élégant.

Tirage de 995 exemplaires, numérotés et authentifiés par acte notarié.